Centre espoir et joie ASBL

Changeons la société, pas les individus

IN MEMORIAN Jetti Giniewski Veuve Wulfowicz (1917-2013)

Jetti Giniewski Veuve Wulfowicz

Son Fils Lucien,fils unique, est atteint de trisomie 21.

La découverte de ce handicap va complètement bouleverser la vie du couple Wulfowicz - Giniewski, qui n’avaient d’autre idée que d’oublier les affreuses années de persécution et de guerre laissés derrière eux.

Nous sommes dans les années 50, et un triste constat se fait rapidement jour : il n’existe rien ou presque comme structure d’accueil spécialisée pour les enfants présentant un handicap mental sévère voire profond.

Madame Wulfowicz - Giniewski sera parmi les fondateurs de l’Association Nationale d’Aide Aux Handicapés Mentaux,ANAHM. Elle créera aussi, avec l’aide d’autres parents confrontés à des problèmes de handicap mental sévère et profond, l’Amicale Nationale des Déficients Mentaux Graves « Espoir et Joie ».

Cette dernière association dans les années 1960-1970 va s’occuper des personnes handicapées mentales et va tenter de leur fournir des possibilités d’intégration, des vacances, aides pédagogiques, aménagement des locaux . Mais surtout, elle va tenter de sensibiliser le public et les pouvoirs publics au sort de ces personnes et aux besoins qu’elles ont.

Son idée est de créer des lieux de vie et de pouvoir ainsi assurer l’avenir des personnes handicapées mentales, terme utilisé à cette époque.

Ce long terme voit finalement le jour en 1977 quand le Centre Espoir et Joie ouvre ses portes sous forme d’un un centre de jour pour 12 adultes handicapés et ensuite un home. Madame Wulfowicz - Giniewski en assume la Vice-présidence de son propre souhait depuis 1977. Personne ne peut douter du dévouement corps et âme de cette femme de caractère. Madame Wulfowicz - Giniewski a aussi été très active auprès d’autres associations pouvant œuvrer en faveur des personnes handicapées mentales.

Elle sera présente dans diverses commissions représentant des associations de parents, au niveau de comités de concertation, là où une demande d’une amélioration du sort des personnes les plus gravement atteintes se fait sentir.

Madame Wulfowicz - Giniewski fut également membre fondateur du FARRA DERBY, du Centre de Vie à Jette, du Cercle sportif Les Copains à Ganshoren, qui s’occupe toujours de la pratique sportive des personnes handicapées et enfin, elle sera à l’origine d’une initiative concernant la création d’un service d’accompagnement pour adultes handicapés mentaux, le SAHAM à Jette.

C’est son dévouement total qui la caractérise. Elle s’éteindra en 2013 laissant un souvenir fort chez ceux et celles qui auront le plaisir de l’avoir côtoyé. Mme Wulfowicz - Giniewski a reçu en 2000 ; la médaille de citoyenne d’honneur de la ville de Bruxelles et la région de Bruxelles Capital ; ainsi que la médaille du consistoire Israélite de Bruxelles.